« J’ai pris le départ du Challenge Roth, ma première tentative sur la distance « Ironman ».

Premier défi : l’inscription. Les 3500 places partent en 40 secondes. Autant avoir une bonne connexion Internet… Merci Swisscom!

Deuxième défi: le plan d’entrainement. Un immense merci à Christophe Kolly qui m’a appris à m’entraîner à basse intensité et en endurance.

Troisième défi: gérer le volume. Un grand merci aux amis du club qui m’ont accompagné pendant mes sorties vélo et à Sarah en particulier, qui a même mit de côté son aversion à l’eau pour se lever à 5hr les mercredis et vendredis et se jeter dans la piscine des Pacquis.

Je me suis trouvé en pleine forme au départ et en pleine confiance et j’ai passé une journée inoubliable. En partant dans l’avant dernière vague, j’ai remonté des centaines de nageurs, ce qui m’a motivé. Je sors de l’eau sans avoir dépensé le moindre effort. Le parcours vélo est spectaculaire, mais je me retiens: basse intensité, gérer l’effort. J’y parviens sauf sur « Solar-hill » que je monte bien au-delà du seuil. Il doit y avoir 20.000 supporters sur cette bosse ! Je descends du vélo encore plein d’énergie. Reste un petit marathon. Les jambes sont OK mais l’estomac devient un peu douteux. Je me rappelle les consignes de Nico: Coca et sel. Merci Nico! Ce mix m’emmène au km 32 sans le moindre problème. Et là, on se tape une belle montée de 2km et je perds toute forme d’énergie… Je décide de m’accorder 5 mins de marche et je mange 2 bananes et un redbull. La recette magique. L’énergie revient, je retrouve un rythme et je rentre dans le stade avant que je m’en rends compte. J’avais mis un objectif de finir en dessous de 12hrs. Objectif largement atteint.

La mousse d’après-course dans la pinte « finisher » est divine.

Un grand merci aux membres du TCG et aux coaches pour tous les conseils et encouragements!

Challenge Roth est à mettre sur la liste pour tous triathlète! » Bruno Lippens