Dimanche 27 Oct 2019 – Place de Milan – départ de la course 10h40 (Bloc A)

Arrive à la place de Milan a Lausanne (départ du 10km) bien a l’avance – je dépose mon sac et m’échauffe tranquillement au soleil. La météo est parfaite et l’ambiance est parmi les participant(e)s est superbe.

A vingt minutes du départ – je commence a chercher autour de moi des membres du TCG afin de commencer un échauffement en intensité. A peine quelques minutes plus tard, j’ai la chance de croiser Alan (Berard) et nous avons le mêmes objectifs pour la cours (environ 38minutes) .Nous décidons donc de faire l’échauffement et pourquoi pas la course ensemble.

A 5 minutes du départ, nous nous séparons et donnons rendez vous au bloc de départ – malheureusement le bloc est déjà rempli de coureurs et il est alors impossible de retrouver Alan ou un autre membre du club. Pas grave, place a la course!

10:40 – le départ est donné. Je dépasse beaucoup de gens sur le premier km ce qui est assez gênant. C’est un petit problème récurrent sur les course avec un départ sur differents blocs où des gens se placent à l’avant alors qu’ils n’ont pas le niveau pour l’allure prédite.

J’entame maintenant la descente au 2ème km et j’aperçois enfin Alan avec son maillot du TCG – OUF, j’accélère un peu et me colle a lui. On papotte un peu et on décide de se relayer histoire de tenir une allure de 3:45 au km. Belles sensations avec pas mal d’espace entre les concurrents ce qui nous permet de bien gérer notre effort.

Au 4ème km, une première montée que je m’efforce à tenir sur un rythme dément imposé par Alan. Pas facile mais ça passe et je continue collé derrière lui avec une cardio assez élevé mais des jambes qui tiennent bien la route.

Vient alors le km 6 et une autre montée, malgré un effort à vouloir rester avec mon lièvre de luxe, je le vois me distancer lentement. Avec toute sa gentillesse, Alan se retourne et me motive afin de le rattraper – à ce moment là, soit je pousse pour le rattraper et je ne fini peut être pas la course dans l’objectif, soit je ralenti, reprend mon souffle et repart plus fort après la montée. La deuxième option est donc choisie et je l’encourage à continuer!

Le km 7 et 8 sont compliques a tenir mentalement même si le corps se sent bien, je les cours seul et les passe en 4:00 au km ce qui est en dessous de mon objectif – malgré ce ralentissement, je dépasse encore quelques concurrents.

A partir du 9eme km, et grâce a mon cardio revenu à la “normale” et a un groupe de deux coureurs me dépassant (voir photo),  un regain d’énergie me permet les coller et d’accélérer sans mettre en péril mon cardio.

Les derniers 800m, l’arrivée est enfin visible au bout du quai d’Ouchy et je me permets de dépasser mes lièvres inattendus avec un rythme de 3:25. Satisfaction totale lorsque je passe la ligne d’arrivée et je vois un chrono final de 37:53,8 (PB sur 10km). Encore plus de joie en apercevant Alan qui a bouclé ces 10km en 37.20,1 (BRAVO à lui – quelle forme!)

Grâce a une météo parfaite, un lièvre de luxe et des supers entrainements avec Charlie, je fini la course en faisant mon meilleur temps sur 10km et je suis plus motivé que jamais à m’entraîner d’avantage et améliorer ce temps sur cette dista

Lausanne Marathon, (c) alphafoto.com

nce J