Notre membre, Céline Marti, est de retour des championnats du monde de ski à Are! Un grand bravo pour cette qulification! Elle nous fait part de son expérience et des deux jours de compétition:

1 er jour de course finale slalom géant 14.02.2019

Mes dernières respirations profondes…

L’attente dans la chambre d’appel…

Numéro 98 au  départ…

Le bib de la cellule de départ retentit, bip bip bip bip biiiiip…

C’est parti! Je m’élance sur cette pente, j’ai confiance en mes appuis, je me sens bien.

Les portent  se  succèdent, je respire, je vois le lac gelé au loin, 3… 2… 1…

La ligne d’arrivée est passée YESSSS! Toutes les émotions remontent,  joie excitation, soulagement, mais je me contiens, j’ai juste un sourire jusqu’aux oreilles.

Quelle sensation énorme! Je l’ai fait! Un coup d’œil sur le tableau d’affichage, 33 secondes de différence avec la 1ère. Pour cette course, je ne repars pas pour la 2ème manche. Seuls les 60 premiers dossards repartent.

Il y a moins de monde dans l’air d’arrivée, mais ma team est là, les drapeaux et les sourires me comblent de bonheur.

Je me lance dans le couloir des médias, je dois vite reprendre mes esprits afin de m’exprimer le mieux possible en anglais. Je n’en reviens pas, je savoure ses instants magiques, je raconte mon histoire, je continue mon petit marathon médiatique sous la tente des médias.

2ème jour de course finale slalom 16.03.2019

J’attendais ce jour!

J’ai la chance de discuter avant la course avec Lara Gut-Berhami, Michaela Schiffrin et  ma grande copine de Malte Elise Pelegrin qui me  donnent quelques conseils et m’encouragent.

L’entrainement sur la piste d’échauffement et la reconnaissance de la piste de course sont fait. Place à l’attente, mon coach prédit mon heure de départ, j’ai le temps de voir passer de nombreuses filles. Il y a un passage très technique, une quadruple à mi-parcours, soit une salade de piquets. Plusieurs concurrentes vont en faire les frais…

Le temps passe, c’est bientôt mon tour… dossard 97, je m’échauffe, je suis dans ma bulle, je visualise ma trajectoire, je sais ce que je dois faire. Ca va pas être facile, normal c’est une piste de coupe du monde!

Go! Je pousse sur mes bâtons, c’est gelé, je passe la difficulté, je me fais chahuter par les traces laissées par les autres filles, je lutte, je veux arriver en bas.

Ouiiii, je passe la ligne d’arrivée, mes cuisses ont bien chauffés! Je me retourne vers le tableau… 63ème… Dommage pas loin de la qualification… Mon coach Thierry court vers moi, il est content, j’ai fait le job. Je savoure encore ces derniers instants, quelques interviews. On se dirige vers les supporters, beaucoup plus nombreux, au même moment le tableau est réactualisé, je ne veux pas voir…

D’un coup mon Thierry saute dans tous les sens, me prend dans ses bras, j’entends des cris de joie et des applaudissements. Je n’arrive pas à y croire! C’est l’explosion, mes larmes coulent, je suis qualifiée en 2ème manche! Incroyable! Je suis  60ème, Haïti est en finale des finales! C’est historique!

Je me reconditionne, ce n’est pas terminé. Je me remets dans ma concentration. Avec mon coach, on choisit la prudence, j’enroule les portes.

C’est fait! C’est la cerise sur le gâteau, je termine en beauté mes 2ème mondiaux. Mon rang: 52ème en slalom et 88ème en géant.

A l’arrivée, je congratule Michaela Schiffrin, je lui dis qu’elle a été une source d’inspiration pour mes entrainement, quelle émotion pour nous 2.

Un dernier coup d’œil sur la piste en allant rejoindre la team Haïti et faire un gros câlin à ma fille

 

J’ai eu la chance de vivre une merveilleuse aventure humaine, sportive et remplie d’émotions et de belles rencontres. Je suis très reconnaissante des personnes qui m’ont soutenues supportées accompagnées dans mon défi, ma famille, mes amis.

Leur patience, leur écoute, pendant tous ces mois de préparations. 2017 St. Moritz, 2019 Are, 2021 Cortina et peut-être un autre projet où le drapeau haïtien n’a encore jamais flotté… Mais chuuut c’est encore un secret.

L’aventure continue…