Il faut écouter ses enfants (surtout à Onex)

« Attends maman, on sait jamais ! »

J’ai déjà enfilé ma doudoune et suis sur le point d’aller récupérer mon vélo garé en face de la salle communale d’Onex. Onex qui, à 2 semaines de la course de l’Escalade, se transforme en haut lieu de la course à pied, avec bon nombre de cadors qui viennent se tester sur le parcours de 4 ou de 10 km. Je suis restée pour la remise des prix car deux de « nos » jeunes du Triathlon Club Genève ont fait un podium : Maud Ecuyer (1e sur 4 km) et Ruben Ferreira (2e sur 10 km). Adrien Rogivue fait une belle 5e place sur le 4 km et ma fille Jane est venue pour les encourager. Ils m’épatent, ces jeunes! Le jour précédent la course, ils étaient à l’Assemblée Générale du Club et ils lui ont honneur le lendemain avec des chronos canons ! Maud, ayant reçu le mérite femme 2018, a décidé au dernier moment de s’inscrire et elle dépose toutes ses concurrentes en donnant l’impression de trouver ça facile. Ruben, nouveau venu au Club, se lance courageusement sur la longue distance. Adrien montre que, malgré son entrée au collège et moins de temps pour s’entrainer, il est bien présent !

Tout ça est très joyeux, on a croisé plusieurs membres du TCG, des anciennes aussi (un “coucou” à Sandrine Lasserre et Hélène Guerle), les potes de WePerf, bref, toute la « famille » était là. Et moi, je suis rentrée à vélo pour détendre un peu mes jambes après 10 km bien vallonnés, courus en mode « je commence doucement et j’accélère si je me sens bien », après une grosse semaine d’entrainement couronnée par l’Assemblée Générale et le souper annuel du Club.

Mais Jane me dit d’attendre un peu! On ne sait jamais… Et elle a raison ; le speaker m’appelle sur la 3e marche du podium et je n’ai plus qu’à reposer ma doudoune !

Moralité : il faut toujours écouter ses enfants.

Maaike Kruseman