Un petit rappel à vocation éducative pour faciliter et optimiser le comportement social des triathlètes lors des entrainements de natation. Le but est de permettre à chacun de ne pas gêner ou être gêné lors de sa séance et éviter les collisions ;-)

En effet sans formation en club, les conduites à tenir à l’entrainement ne sont pas forcément connues et acquises…

NATATION CODE TRAINING PART 1 

La mise à l’eau et les départs :

On s’assure qu’un autre nageur ne pousse pas sur le mur lors de son départ plongé ou dans l’eau (ou qu’il est en train de virer).On démarre ou on repart après s’être assuré de ne pas gêner les nageurs en circulation, notamment devant un nageur en train de virer ou plus rapide (qui va être obligé de ralentir ou d’effectuer un dépassement inutile).

On démarre les séries avec les plus rapides devant et les plus lents derrière pour la même raison!

Si l’on est en retard sur la séance et que l’on est nombreux dans la ligne, on s’adapte sans gêner les autres nageurs (en effectuant par exemple une nage ou un travail qui va les ralentir et/ou vous obliger à les doubler en force). Le mieux étant de reprendre là où sont arrivés les nageurs de tête, sauf s’il y a trop de niveau d’écart, on s’adapte au rythme du nageur de tête. Si ce n’est pas faisable il est souhaitable de raccourcir sa distance pour suivre la série avec le groupe (éviter d’être en décalage).

Le nageur de tête ou celui qui décide de prendre la série en “leader” doit être libéré dans son demi-couloir droit afin qu’il puisse se lancer (les autres attendent côte à côte sur sa gauche et ainsi de suite en remontant dans leur ligne leur départ).

Dans cette logique pensez à disposer votre matériel sur le bord de droite à gauche en fonction de votre placement de niveau dans la ligne pour éviter de venir se monter dessus pour le récupérer.

Afin d’assimiler, nous vous proposons de lire la suite demain…

NATATION CODE TRAINING PART 2

Les virages: 

Lorsqu’on arrive dans la zone de virage (ligne en travers au fond , le « T ») avec l’intention de continuer, on oblique franchement vers le milieu du mur. Les autres nageurs sont ainsi « avertis » de votre intention de continuer. On prend appui au mur en son milieu pour virer (voir légèrement sur la gauche pour être naturellement en ligne pour repartir si l’on est sure que personne ne nous double). Et l’on peut même franchement pivoter à gauche du mur pour des raisons pratiques si l’on est en tête et qu’aucun nageur ne peut vous heurter (en poussant devant vous en effectuant sa coulée, par exemple, à la nage “en paquet”).

Les arrêts :

Lorsqu’on arrive à une extrémité avec l’intention de s’arrêter, on garde sa droite dans la zone de virage, en se serrant au maximum sur sa droite (se coller à la ligne).
Les autres nageurs sont ainsi « avertis » de votre arrêt imminent.

Les stationnements :

Le stationnement aux extrémités se fait toujours sur la droite. Surtout ne jamais se poser pour la « discute » au milieu de la ligne, ou même pire à gauche.
Le milieu et la gauche doivent toujours rester libre pour les virages.
Il est très désagréable pour le nageur qui va virer de devoir ralentir et chercher un endroit disponible pour virer (et surtout de virer sur sa droite l’obligeant à éviter les nageurs qui arrivent naturellement au bout de leur longueur face à lui.)

Bravo! Reposez-vous et lisez la dernière partie demain…

NATATION CODE TRAINING PART 3

La circulation :

Elle se fait à droite.

On nage le plus près possible de la ligne. Si on a la certitude de n’être que deux dans la ligne, on pourra décider ensemble de conserver chacun un côté, mais cela se présente est peu fréquent.

Le reste du temps, c’est-à-dire à  99% des entrainements de groupe :

si un nageur arrive plus vite par la gauche (donc en doublant), il a priorité sur le plus lent pour effectuer son demi-tour. Il ne faut pas hésiter lors d’un dépassement tendu à prévenir le nageur de devant de sa présence en lui touchant légèrement les pieds une à deux fois. Le nageur plus lent suit sa route et ne doit pas s’arrêter ou  « se tasser » pour laisser passer les plus rapides: s’il nage bien à droite et oblique franchement avant son virage et s’il n’est pas doublé (comme expliqué dans votre lecture de hier pour les virages), il ne sera pas responsable d’une éventuelle collision (le fait d’aller plus vite ne donne pas le droit de tout faire!)

Le nageur qui  aborde son demi-tour,  jette un œil sur sa gauche pour s’assurer qu’un nageur plus rapide n’arrive pas.

Le nageur plus lent ne cherche pas à accélérer lorsqu’un nageur plus rapide le double. S’il nage près de la ligne, il n’a pas à se décaler. Sinon, il se décale sur la droite et lui laisse un espace suffisant (en théorie, si chacun nage bien de son côté et n’effectue pas son retour aérien les bras tendus sans tourner ses épaules façon « grands coups de hachoir », on pourrait nager à 4 de front en crawl ! :-) Cela devrait même permettre à 2 nageurs de doubler leurs partenaires respectifs simultanément, nageant en sens opposé.

Finalement, il ne pas oublier que si l’on n’est pas en mesure de dépasser rapidement et de prendre appui au mur avant ou au plus tard, en même temps que le nageur dépassé, il faut attendre la longueur suivante.
Et si l’on a déjà commencé à dépasser dans cette zone, après avoir « averti » (en touchant l’extérieur du pied ou de la jambe), obliquez franchement à gauche et virer légèrement à gauche du milieu.
Le nageur averti et dépassé serre à droite, n’accélère pas, et en virage, prend appui légèrement à droite du milieu.
Si l’on est dépassé au virage par une file de plusieurs nageurs, on s’arrête à droite.

Bravo d’avoir lu ce petit rappel jusqu’au bout!